Au départ, je pensais réaliser un combi relativement simple, du moins si l’on considère que le passage en 23 fenêtres est une chose aisée ! Mais, de fil en aiguille, le projet a pris une toute autre tournure résolument typée german look. Mr Solido serait bien aise de reconnaître ne serait-ce qu’un centimètre carré de sa création, tant le 11 fenêtres de base a été profondément modifié, à commencer par le fameux rajout d’une douzaine de fenêtres. La Dremel était brûlante et je ne pouvais décemment pas la ranger telle quelle dans sa petite boîte … et puis, ces foutues portes fixes m’agaçaient sérieusement !
GERMAN 23.
J’ai pas mal bataillé mais je ne le regrette pas car je suis devenu l’heureux propriétaire d’un combi relativement aéré (4 portes qui s’ouvrent, excusez du peu). Les autres modifications extérieures sont plus classiques : suppression de l’insigne  VW, des clignotants, des divers poignées, des grilles d’aération moteur, et des emplacements de feux arrières, ces derniers étant frenchés dans des pare-chocs maison . (le pare-chocs avant est également une création maison). L’intérieur répond lui aussi aux standards du style germanique : arceau 4 points peint ton caisse, sièges baquets de Porsche Boxster regarnis de tissus bleu bouclé (le même que celui que l’on retrouve au sol et sur l’ensemble du tableau de bord) , volant de même provenance. Ce stricte deux places est propulsé par un vaillant flat four de 356, refroidi par une soufflante type Porsche.